#QuarksSafetyDay 2018

A l’occasion de la journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail, l’équipe Quarks Services a organisé la seconde édition du #QuarksSafetyDay, une journée de conférences et d’échanges dédiée aux experts et aux personnes en charge de la prévention des risques chimiques en entreprise.

Nanomatériaux – Moyens de prévention dans l’entreprise

Chantal FRESNAY – Thales Group

Les nanomatériaux ont envahi notre vie et notre environnement, mais de quoi parle-t-on ? Quelle approche pragmatique mettre en place pour prévenir l’exposition des personnes qui les manipulent dans des activités de recherche ?

Notions de base en écotoxicologie

Jennifer OSES – Pollens

Présentation des notions de base nécessaires à la compréhension de l’écotoxicologie et du suivi du cheminement d’un polluant une fois qu’il a pénétré dans l’organisme. Exemples d’effets toxiques à différents niveaux (ADN, Cellules, Organes, Populations et Écosystèmes).

Mise en oeuvre de l’EvRC dans les TPE/PME

Patricia FAURE – STHV

L’organisation de la TPE/PME est souvent caractérisée par une gestion centralisée autour du chef d’entreprise, des salariés polyvalents et l’absence de fonction support en santé et sécurité au travail. L’entreprise ne maîtrise donc pas ou peu les connaissances réglementaires, techniques et scientifiques. Le service de santé au travail propose d’assurer la gestion d’une partie de l’identification des dangers suivie d’un accompagnement à l’évaluation du risque chimique avec une approche « métier », des outils opérationnels et des préconisations concrètes adaptés à l’entreprise.

Exemple de déploiement de Quarks Safety au sein d’une multinationale

Arnaud DABOUT – Albea Group

Présentation de la méthodologie de mise en place d’un diagnostic sur les besoins d’Albéa en terme de gestion du risque chimique, définition de l’outil, optimisation et mise en place dans un cadre international et projets futurs de développement.

EvRC pour les laboratoires

Bruno BAUMANN – GIST 44

Retour sur la mise en place d’une seconde méthode d’évaluation en complément de la méthode « de référence » : ND2233 de l’INRS. Présentation des réflexions et inspirations qui en sont à l’origine.

Première action de la prévention – Démarche de substitution

Agnès KARINTHI-DOYON – AST Grand Lyon

Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l’est pas, ou moins, garantit la protection de la santé des salariés en supprimant leurs expositions à des produits d’un danger particulièrement élevé. Une démarche d’accompagnement d’entreprises à la substitution vous est présentée, en prenant comme exemple la branche des garages automobiles.

Conditions de stockage des produits chimiques

Thierry BIES – Asecos

Présentation destinée à mettre en avant les dangers rencontrés lors du maniement et du stockage des produits chimiques et dangereux sur le lieu de travail. Vous pourrez ainsi apprendre à identifier les différentes sources potentielles d’un départ de feu mais aussi pourquoi il faut se munir d’une armoire de sécurité certifiée à la norme EN14470-1 -2.

Définitions des VTRs et classification européenne

Julien NARBONNE – Phyteurop

Les valeurs toxicologiques de référence (VTR) sont établies afin de déterminer un seuil critique pour lequel on peut estimer que l’on met la sécurité d’un individu en danger. Ces valeurs sont largement utilisées dans la réglementation et évoluent en fonction des avancées scientifiques. Nous verrons un bref panorama des différentes VTR utilisées et comment elles sont interprétées par la classification européenne.

Photos de la journée

Crédit photo : Nathan Choubard